Cochez afin d'activer ou désactiver l'utilisation des cookies.
Cadenas COOKIES STRICTEMENT NÉCESSAIRES
Black chevron Red chevron

Il s'agit des cookies qui sont nécessaires pour le fonctionnement du site Web et qui permettent que vous soyez en mesure de compléter les services que vous demandez.

Cookies de performance
Black chevron Red chevron

Ces cookies nous permettent de recueillir des informations sur la façon dont les visiteurs utilisent le site, par exemple pour compter les visiteurs et cartographier comment les visiteurs se déplacent dans le site. Ils enregistrent votre visite sur le site, les pages que vous avez visitées et les liens que vous avez suivis.

COOKIES publicitaires
Black chevron Red chevron

Ces cookies nous permettent de vous montrer des publicités sur mesure sur des sites tiers, sur la base de l'intérêt pour nos produits et services que vous avez manifesté pendant votre visite sur notre Site Web.

Close box
Nous utilisons des cookies pour assurer le bon fonctionnement et mesurer l'audience du site internet Les Matériaux. Vous avez la possibilité de modifier les paramètres afin d'activer ou de désactiver en tout temps chaque catégorie de cookies. Pour en savoir plus à propos des cookies, veuillez-vous référer à notre politique de confidentialité des données.
Paramètres
J'accepte

Gros oeuvre

09/07/2020

Les différents types de charpentes

Les différents types de charpentes

La charpente est l’un des éléments clés de tout habitat : elle supporte le toit, mais assure aussi la stabilité de la structure du bâtiment et définit son style. Si vous avez pour projet de construire une maison, bien choisir le type de charpente est donc essentiel.

Charpente fermette ou traditionnelle, charpente à la Mansart ou en lamellé collé ? En bois, en métal ou en béton ? Trouver la charpente la plus adaptée à votre projet de construction, à vos envies et à votre budget n’est pas toujours évident car chaque modèle possède ses avantages et ses inconvénients. Pour vous faciliter le choix, faisons le tour des options qui s’offrent à vous.

Pourquoi la charpente est-elle si importante ?

La fonction de la charpente, réalisée par assemblage de poteaux et de poutres et posée sur les murs porteurs de la construction, est de soutenir la toiture et de contribuer à la protection de l’ensemble de l’habitat des agressions climatiques (pluie, neige, vent, etc). Elle renforce également la structure de la maison. Pour cela, elle doit être suffisamment solide afin de supporter le poids de la couverture et afin de résister au temps, au feu, aux intempéries… Une charpente mal conçue, construite avec des matériaux de mauvaise qualité ou tout simplement inadaptée à vos besoins particuliers peut être rapidement fragilisée et subir des déformations susceptibles de mettre en cause la stabilité de toute la construction.



En choisissant son type de charpente, on fera attention à la zone géographique et au climat (par exemple, dans le sud on optera en général pour une pente de toit moins inclinée que dans les régions de montage), à la surface de la future construction, ainsi qu’à d’autres détails du projet (si l’on souhaite avoir des combles aménageables ou une lucarne, par exemple) et au budget alloué.

Types de charpentes

Il existe plus d’une vingtaine de types de charpentes : charpente à fermettes, charpente Mansart, charpente cathédrale, charpente alsacienne, charpente traditionnelle, charpente en lamellé collé, charpente pendulaire, etc. Mais malgré toute cette variété, les constructeurs ne vous proposeront en général que les quatre types principaux.



La charpente traditionnelle

Utilisant les méthodes anciennes, les charpentes traditionnelles allient robustesse et élégance des formes. Elles sont composées de fermes triangulaires (structure porteuse), de pannes, qui reposent sur les fermes, et de chevrons, cloués sur les pannes. Les charpentes traditionnelles s’adaptent à de nombreuses configurations de maisons et permettent d’aménager les combles, tandis que leurs poutres épaisses bénéficient d’une grande résistance au feu. En revanche, elles nécessitent plusieurs semaines de travail et sont très onéreuses, car entièrement artisanales. Elles ne conviennent pas non plus à tous les types de bâtiments à cause de leur poids, même si le charpentier peut le maîtriser en utilisant le bois de différentes essences.

La charpente industrielle

Les charpentes industrielles, aussi appelées charpentes à fermettes ou charpentes américaines, sont moins chères car elles permettent d’économiser quasiment toutes les ressources : la main d’œuvre, les matériaux, l’isolation. Leurs différents éléments, en bois ou métalliques, sont préfabriqués à la chaîne en usine, ce qui réduit le coût et la durée des travaux. La qualité de la charpente n’est pas pour autant altérée : elle est légère, mais dotée d’une grande résistance à la pression pour supporter à la fois la couverture du toit et le plafond en plâtre de la maison.

Le plus grand inconvénient de ce type de charpente est qu’elle occupe un espace important dans les combles, qu’on ne peut plus aménager et qu’on considère alors comme combles perdus.

La charpente pour toit plat

On parle de toit plat si l’inclinaison de la charpente se situe entre 15 et 2 degrés (cette inclinaison minimum est requise pour assurer l’évacuation des eaux de pluie). Ce type de charpente, particulièrement répandu en zones urbaines, offre la possibilité d’aménager un toit terrasse ou un toit végétalisé, et permet de créer des pièces sous la toiture sans restriction d’espace. En revanche, la structure portante doit être extrêmement solide et une étanchéité parfaite est de mise : pas de bricolage, ce type de charpente doit être réalisé par des professionnels expérimentés !

La charpente en lamellé collé

Plus rares, les charpentes en lamellé collé sont réservées à des constructions plus vastes et des formes architecturales complexes, comme des toits ronds, par exemple. Constituées de lamelles de bois de faible section collées entre elles, parfois soutenues par des éléments métalliques ou en bois massif, ces charpentes sont robustes, faciles à mettre en œuvre et relativement légères.

Pour réaliser ce type de charpente, il est indispensable de faire appel à une entreprise spécialisée fiable afin d’éviter les malfaçons pouvant être à l’origine des décollements et des infiltrations.

Pour quel matériau opter ?



Le matériau traditionnel utilisé pour la réalisation des charpentes est le bois, mais il est loin d’être le seul. En fonction du type de bâtiment et des aménagements prévus par la suite, on peut également opter pour une charpente métallique ou en béton.

La charpente en bois (chêne, châtaignier, pin, épicéa…) est solide et en même temps économique. Ce matériau est particulièrement adapté pour les charpentes traditionnelles et apprécié pour son coté chaleureux. Il reste toutefois sensible aux champignons et aux insectes xylophages, et doit être protégé.

Moins esthétique et conçue pour être cachée, la charpente métallique a néanmoins l’avantage de demander très peu d’entretien et de résister à l’humidité et aux parasites. Par contre, en cas d’incendie, elle peut rapidement perdre ses qualités structurelles et mettre ainsi la vie des habitants du logement en danger.

La charpente en béton ne craint ni les chocs, ni le feu et ne demande aucun entretien particulier. Mais faute d’élégance, on l’utilise surtout pour des projets de construction de toits plats.

La charpente est un élément majeur de la maison. Sa conception et sa pose ne doivent pas être prises à la légère. En construction, comme en rénovation, une concertation avec votre maître d’œuvre pourra valider vos choix et vous éviter les mauvaises surprises par la suite.

0 commentaires

Laisser un commentaire

loader